lundi 27 mars 2017

Tourisme

Au 19ème siècle, les médecins genevois envoyaient les malades respirer le bon air du Salève à Monnetier-Mornex, desservie alors par un train électrique à crémaillère. La haute société et des artistes y séjournent alors. Le développement technique facilite l'accès au Salève avec le téléphérique inauguré en 1932. La seconde guerre mondiale mit un coup de frein à ce tourisme. Mais une partie du patrimoine touristique de cette époque subsiste encore aujourd'hui : plaques commémoratives J.J. Rousseau, Wagner et Ruskin, anciens hôtels, maisons bourgeoises, vestiges du train, téléphérique, chemin taillé dans la roche,... 

Aujourd’hui,  il offre ressourcement et loisirs aux  personnes qui vivent à son pied de part et d'autre de la frontière. Aussi de nombreuses activités et aménagements touristiques se sont développés au Salève. La présence du téléphérique du Salève, offre aux visiteurs, promeneurs, la possibilité d’atteindre le sommet en quelques minutes. Plusieurs restaurants installés le long de la route des crêtes comblent les plus gourmands.

Dans les villages, de nombreux différents types d’hébergement accueillent les touristes de passage.

Des sites culturels et de découverte sont également à découvrir: la Maison du Salève, le Hameau du Père Noël, la Cure d'Andilly, la Forêt des Epouvantails, le Parc des Dronières, la ferme de Follon, la ferme de Chosal.

Le Syndicat Mixte du Salève adhère aux offices de tourisme et travaille en étroite collaboration avec eux pour valoriser le massif, les sentiers et les professionnels du tourisme du Salève.

Lien vers Office de tourisme de Saint Julien et du Genevois

Lien vers Office de tourisme de l'Agglomération Annemassienne

Lien vers Office de tourisme de Cruseilles

Scroll to top